15 juin 2016

Maléfices - Maxime Chattam

Tome 1 - L'âme du mal - Maxime Chattam (8/10)
Tome 2 - In Tenebris - Maxime Chattam (9/10)

Tome 3 - Maléfices - Maxime Chattam (7,5/10)
Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l'Oregon. C'est d'abord un employé de l'environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel... Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d'effraction dans les maisons... Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s'accumulent et la psychose s'intensifie. Et s'il n'y avait qu'une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s'il n'était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O'Donnel vont mener l'enquête, entrer dans la toile et faire face à l'impensable.
Une nouvelle génération de tueur.

►►► J'avais lu à certains endroits qu'il s'agissait du meilleur tome de la trilogie, ce qui m'a poussé à vaincre ma peur et à lire ce roman. Mais pour moi (et le thème des araignées n'a rien à voir là-dedans) il s'agit du moins bon de la trilogie. Les fausses pistes se multiplient, les enquêteurs se font mener en bateau du début à la fin et le tueur s'échappe après des dizaines de victimes... Bof pour la conclusion d'une telle série. J'adorais toujours autant Joshua Brolin et son charisme mystérieux mais ses réflexions n'étaient pas aussi rapides que d'habitude et il était même parfois plutôt à côté de la plaque. Sinon, au niveau du thème, c'était à prévoir : j'ai bien cauchemardé, et ce n'est surement pas encore fini, mais ça se laissait lire quand même (en imaginant des papillons à la place ^^). Néanmoins, on retrouvait le style à suspense de Chattam, ce qui en fait un bon livre mais, pour ma part, moins bien que les précédents.